La colère et l'hypnose

La colère comme toute émotion, est une réaction à un événement. Mais, il ne faut pas se tromper. Ce n’est jamais un événement en soi qui déclenche l’émotion et la colère. Elle est toujours le résultat d’une interaction entre notre désir, notre attente et un événement contraire. 

 Pour le colérique, son désir doit être satisfait immédiatement et ne comprend pas et n’accepte pas la non-satisfaction de son désir. La colère est un signal qui nous indique la frustration d’un désir, la remise en cause d’une attente, l’attaque d’une valeur. Dans la colère, le désir prime. Sa fonction est donc de nous informer mais surtout d’informer l’autre qu’on n’est pas satisfait, qu’il doit réagir pour correspondre à notre désir.

La question à se poser est de savoir si nos attentes sont réalistes. Les colères sont normales et utiles. Mais elles deviennent pathologiques quand elles sont causées par des interprétations et des anticipations inadaptées ou irréalistes. La colère peut mener à de la violence, à des problèmes de santé, à des relations humaines perturbées.

Il ne s’agit pas de renoncer à son désir dont la colère exprime la frustration mais de le comprendre, de l’interroger sur son réalisme et de l’adapter à la réalité.

 

Ce qu’il faut faire : Ressentir la colère, la comprendre et exprimer son désir directement, au lieu de l’exprimer par la colère. PAR L’HYPNOSE, on peut METTRE A DISTANCE SES COLERES pour vivre plus sereinement avec soi-même et avec les autres.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0